Comment bien choisir un logiciel de point de vente ?

Quand les affaires marchent bien, les propriétaires de restaurants, de magasins, de boulangeries ou de salons de coiffure voient le nombre de clients augmenter. C’est ainsi que le nombre de commandes explose et que parfois le flux des demandes est difficile à gérer. Pourtant, plus les ventes s’accroissent plus la gestion de la caisse, mais aussi le suive des stocks doivent être optimale. Il est très fréquent que les commerces de détails connaissent cette difficulté, gérer le point de vente compte tenu de l’affluence des clients. C’est dans ces genres de situation qu’il est indispensable d’utiliser un logiciel de point de vente, un outil qui peut également vous servir de preuve en matière comptable et fiscale.

Quels usages peut-on faire d’un logiciel de point de vente ?

Le logiciel de point de vente ou logiciel de caisse est un outil qui permet d’assurer le suivi et la gestion de plusieurs fonctions dans un commerce de détails. Pouvant être assimilé à un logiciel de gestion commerciale, cette solution peut être de type Sage, EBP, Ciel ou CEGID. Si vous avez une caisse enregistreuse, ce logiciel de point de vente pourra rendre plus efficace la gestion des encaissements au comptoir. Ce qui dans le même temps améliorera la traçabilité des transactions, ce qui vous servira dans la gestion de la fiscalité de votre établissement.

Comment bien choisir son logiciel de point de vente ?

• Critère 1 : délimiter vos besoins et votre budget
Il faut que vous ayez une idée précise de l’outil dont vous avez besoin. Il existe de nombreux éditeurs de logiciels de point de vente mais leur conception est parfois différente. Certains sont plus généralistes alors que d’autres peuvent avoir des fonctionnalités avancées. Il vous est conseillé de choisir un logiciel qui pourra vraiment répondre à vos besoins. Par ailleurs, vous devez délimiter le budget que vous êtes prêt à consacrer dans l’achat de ce logiciel, mais aussi les frais d’abonnement.

• Critère 2 : Existence des fonctionnalités les plus utiles
Un logiciel admet plusieurs fonctionnalités. Certains sont standards, d’autres sont beaucoup plus utiles au métier, ce qui fait qu’ils sont beaucoup plus sollicités. Si vous êtes par exemple propriétaire d’un restaurant, il existe des tâches redondantes et qui peuvent être automatisées, comme la prise des menus. Le gestionnaire d’un petit magasin aura plus besoin de gérer ses stocks et de détecter des codes barres.

• Critère 3 : Prise en main rapide et intuitive
Le confort d’usage du logiciel fait également partie des critères importants. Si vous mettez plusieurs secondes à pouvoir ouvrir un dossier ou enregistrer une donnée, alors le recours a cet outil sera moins efficace qu’une saisie manuelle. Pensez donc à la navigabilité et à la fluidité de l’outil, mais aussi surtout à la présence d’un fichier d’aide au cas où vous rencontrez des problèmes et que vous voulez les résoudre.

• Critère 4 : la fiabilité de l’éditeur
Le stockage des données sont assurés par l’éditeur. Vous êtes donc averti que les informations importantes de votre établissement sont stockées par l’éditeur, dans le cadre de leur traitement. Il est donc important d’avoir un espace sécurisé, tel est le cas du mode SaaS pour pouvoir protéger vos données. En tout et pour tout, il faut que l’éditeur ait une bonne réputation et qu’il soit domicilié en France en cas de poursuite juridique.

Laisser un commentaire